Bienvenue- Koman i lé- Mānava- Karibuni- Bienvini- Satofé- Ben vini- Caribou- Kontan vwé zot

Fonctionnement

 

Présentation 

TE ME UM, c’est un Centre de ressources de l’AFB qui se place au carrefour des échanges entre les acteurs de la conservation de la biodiversité dans les territoiresd’outre-mer français.

Depuis la métropole, TE ME UM déploie son action grâce à ses référents locaux, interlocuteurs directement ancrés dans les réseaux d’acteurs de chaque territoire. Sa gouvernance est assurée par 15 membres du Comité de Pilotage.

Au carrefour des territoires ultramarins, TE ME UM est un dispositif national qui favorise la coopération entre acteurs et facilite la mise en oeuvre d'actions pour la conservation de la biodiversité.

 

Depuis 2009, en réponse aux besoins exprimés par les acteurs ultramarins, des actions locales sont mises en place :

  • Financement de projets
  • Formations
  • Compagnonnages

 

Les enjeux des outre-mer

L'outre-mer est constitué de territoires parmi les plus riches de la planète en terme de biodiversité1 qui confèrent à l'État français 97% de son domaine marin, le deuxième au monde. Ce patrimoine représente des enjeux prioritaires de protection et de gestion durable. Pour cette raison, de nombreux espaces naturels protégés ont été mis en place dans les collectivités françaises d’outre-mer. Dans ces territoires, les gestionnaires de ces sites font face à de nombreuses difficultés.

 

Lancement de Te Me Um

Pour répondre à la demande d’appui des gestionnaires ultramarins (lien sous-rubrique gestionnaire), une première étape  a consisté à établir un état des lieux de leurs besoins. En 2006, plus de 80 personnes ont répondu à cette enquête. Synthétisés, les résultats ont permis de poser les bases d’un programme répondant à des objectifs (lien sous-rubrique objectifs) clairement définis.

La création de ce réseau d’informations, d’échanges, de formations et de coopération a ainsi été amorcée.

Il vise :

  • La traduction locale des objectifs identifiés ;
  • La construction commune de projets ;
  • La juste articulation avec les autres initiatives de mise en réseau locales (IFRECOR, NetBIOME...) ;
  • La mise en place des financements nécessaires au programme.

 

Gouvernance

Partenarial avant tout, ce programme se base sur l’implication de l'ensemble des acteurs concernés :

1Biodiversité et conservation dans les collectivités françaises d’Outre-mer, O.Gargominy ( Dir°), UICN France, Paris, 2003.(en format note de bas de page)