Bienvenue- Koman i lé- Mānava- Karibuni- Bienvini- Satofé- Ben vini- Caribou- Kontan vwé zot

[STAGE] Caractérisation des populations de poissons des fonds meubles lagonaires observables par l’outil vidéo 360 non appâté

[STAGE] Caractérisation des populations de poissons des fonds meubles lagonaires observables par l’outil vidéo 360 non appâté

Employeur: 
Université de Nouvelle-Calédonie et start-up VISIOON
Zone(s) géographique(s): 
Océan Pacifique, Nouvelle Calédonie
Compléments: 

Contexte

Les fonds meubles constituent un compartiment important du paysage récifo-lagonaire. C’est de loin le plus étendu, il abrite de nombreuses espèces commerciales et il a un rôle fonctionnel majeur, notamment de connectivité entre écosystèmes récifo-lagonaires (transfert d’énergie, cycles biologiques, etc.). La Nouvelle-Calédonie possède le plus grand lagon du monde inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce complexe récifo-lagonaire subit une pression anthropique croissante liée d’une part, à une évolution démographique rapide et d’autre part, aux changements climatiques globaux. Par conséquent, un suivi régulier standardisé de ses écosystèmes est impératif pour en connaitre la dynamique et préserver sur le long terme ce paysage. Si les fonds meubles de NouvelleCalédonie sont pris en compte dans les mesures de gestion c’est uniquement en se basant sur les données de pêche ou des programmes de recherche ponctuels. Le manque de données avéré sur les poissons des fonds meubles, notamment la dynamique temporelle, est principalement dû à l’absence de méthodes adéquates et standardisées non destructrices permettant de récolter les informations nécessaires. En réponse à ce besoin, le projet OSECLA, débuté en 2018, a pour objectif de définir une méthodologie standardisée permettant de suivre les populations de poissons des fonds meubles lagonaires. Ce projet s’appuie sur l’utilisation de systèmes vidéo permettant une observation à 360° avec un minimum de perturbation externe (pas d’attraction des poissons par un appât, pas de présence humaine sous l’eau lors de l’observation, pas de bruit ni de lumière). 

Objectif du stage

Sous l’encadrement des Dr Mallet (VISIOON) et Dr Wantiez (UNC), l’étudiant(e) aura pour principaux objectifs de :

  1. Analyser une partie des vidéos enregistrées en 2018 dans le lagon de Nouméa en suivant le protocole défini par VISIOON (détection, identification et dénombrement des poissons sur les vidéos). Durée : 2 mois
  2. Caractériser les communautés des poissons des fonds meubles observables par vidéo à partir d’indicateurs quantitatifs (MaxN, richesse spécifique, fréquence d’occurrence) et qualitatifs (présence/absence d’espèces remarquables et d’intérêts halieutiques).
  3. Mettre en évidence une typologie des communautés en relation avec les caractéristiques de l’habitat et de l’environnement en utilisant des outils de modélisation multivariés (modèles DistML, analyses canoniques ou discriminantes, etc.) Durée : 3 mois
  4. Rédiger un rapport de stage : Durée : 1 mois
  5. Contribuer à la rédaction d’une publication scientifique issue de ce travail. La charge de travail sera adaptée en fonction du niveau d’étude du stagiaire recruté et de ses compétences en statistiques. 

Profil de l’étudiant(e) souhaité(e)

  • Master 2 en traitement statistique / environnement / gestion de la biodiversité
  • Aptitudes et connaissance en traitement statistiques de données (utilisation du logiciel R ou autre logiciel de traitement statistique)
  • Intérêt pour l’échantillonnage vidéo de la biodiversité et les sciences de l'environnement
  • Connaissance des poissons tropicaux serait un plus
  • Rigueur et autonomie 

Organismes d’accueil et encadrement

Le stage sera effectué au sein de l’Université de la Nouvelle-Calédonie et d’une startup innovante spécialisée dans l’échantillonnage de la biodiversité marine et terrestre : VISIOON (startup calédonienne innovante, www.visioon.nc).

L’étudiant(e) sera encadré(e) par Laurent WANTIEZ, HDR, Maitre de conférence à l’Université de la Nouvelle-Calédonie (laurent.wantiez@univ-nc.nc) et Delphine MALLET, PhD, gérante de VISIOON (d.mallet@visioon.nc ).  

Lieu : Le travail sera effectué de février à mai dans les locaux de VISIOON, centre IRD de Nouméa et de juin à aout au sein du laboratoire ISEA de l’Université de la Nouvelle-Calédonie.

Période / Durée: 6 mois à partir de Février 2019.

Indemnisation: Une gratification forfaitaire conforme à la réglementation en vigueur sera fournie sur la durée du stage.

Commentaires: Les frais de voyage (tel que le billet d’avion pour se rendre en Nouvelle-Calédonie) et de logement sur le territoire sont à la charge du stagiaire.

Candidature: Envoyez un CV et une lettre de motivation à laurent.wantiez@univ-nc.nc.