Bienvenue- Koman i lé- Mānava- Karibuni- Bienvini- Satofé- Ben vini- Caribou- Kontan vwé zot

[EMPLOI] Chef de Projet Territorial « Gestion des ongulés envahissants » H/F

[EMPLOI] Chef de Projet Territorial « Gestion des ongulés envahissants » H/F

Date limite de candidature: 
Mardi 23 Juillet 2019
Employeur: 
CEN Nouvelle-Calédonie
Type d'emploi: 
CDI
Zone(s) géographique(s): 
Océan Pacifique, Nouvelle Calédonie, Province Nord
Compléments: 

 

Contexte du recrutement et définition de poste :

LE CONSERVATOIRE D’ESPACES NATURELS de Nouvelle-Calédonie recrute :

Chef de Projet Territorial de la composante « Gestion des ongulés envahissants » H/F du programme PROTEGE (11eme FED régional)

en CDI_P (Contrat à Durée Indéterminée de Projet)

Le Groupement d’Intérêt Public « Conservatoire d’espaces naturels de Nouvelle-Calédonie (CEN) », structure du pays dont le siège social et les bureaux sont basés à Koné, a été créé par arrêté de l’Etat en février 2011 et est opérationnel depuis janvier 2012. Le CEN assure le rôle qui lui a été dévolu par ses statuts, à savoir un outil de coopération, de concertation et d’animation au service des stratégies environnementales définies par l’ensemble des collectivités de Nouvelle-Calédonie et par l’Etat.

Ses missions sont d’étudier, de comprendre, de conserver, de protéger, de restaurer, de valoriser et de faire connaître les espaces naturels terrestres et marins de la Nouvelle-Calédonie, afin d'en assurer une gestion intégrée et durable.

Le Conservatoire d’espaces naturels a été désigné chef de file pour le développement, la mise en œuvre, l’animation et le suivi du thème Espèces Envahissantes du programme PROTEGE (Programme Régional Océanien TErritoires pour la Gestion durable des Ecosystèmes), financé par le 11 ème Fonds Européen de Développement (FED) au bénéfice des territoires de Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Wallis & Futuna et Pitcairn, à hauteur de 36 millions d’euros, sur une période de 4 ans (Sept 2018-Sept 2022).

 

PROTEGE est un programme intégré qui vise à réduire la vulnérabilité des systèmes humains et naturels aux impacts du changement climatique en accroissant la capacité d’adaptation et la résilience. De même, il cible des activités de gestion, de conservation et d’utilisation durables de la diversité biologique et de ses éléments en y associant la ressource en eau.

Plus spécifiquement, le projet vise, au niveau local et régional, une gestion renforcée des Espèces Exotiques Envahissantes (EEE) pour renforcer la protection, la résilience et la restauration des services écosystémiques et de la biodiversité. Le projet est coordonné par le PROE (Programme Régional Océanien pour l’Environnement), assurant un partage régional des compétences, expériences acquises, outils et méthodologies relatifs à la gestion des EEE et de la biodiversité à l'échelle des PTOM et pays ACP

En Nouvelle-Calédonie, le projet est spécifiquement orienté sur les axes suivants et bénéficie d’un financement additionnel de l’Agence Rurale et des collectivités provinciales, pour un budget total de 440 millions de Francs CFP :

- Organiser une concertation préalable et réaliser des opérations de lutte contre les ongulés envahissants (principalement Cerf de Java et Cochon féral) et assurer des formations inhérentes à la mise en œuvre des actions de régulation participative et professionnelle au sol et héliportée.
- Affiner les indicateurs d'efficacité des opérations de gestion/régulation sur la biodiversité et la qualité des services écosystémiques
- Déployer un dispositif de suivi de l'impact des ongulés et des bénéfices des actions de régulation.

MISSIONS PRINCIPALES

Coordination et suivi de la mise en œuvre des activités

- Elaboration, en lien avec le coordonnateur régional thématique Espèces Envahissantes, de la convention CEN-PROE relative à la mise en œuvre opérationnelle du projet en Nouvelle-Calédonie ;
- Elaboration, en liaison avec le coordonnateur régional thématique Espèces Envahissantes, des plans d’action, cadres logiques, systèmes d’indicateurs, de suivi et d’évaluation de la composante en Nouvelle-Calédonie, sur la base des éléments de cadrage élaborés (CI & CEN 2016) et conformément aux objectifs de PROTEGE. Les documents devront être validés par le comité de pilotage du programme ;
- Mise en place de l’équipe PROTEGE au sein du CEN (un(e) assistant(e), un(e) ou deux techniciens(es), 3 animateurs(trices) terrain) et des moyens logistiques afférents ;
- Coordination et suivi des actions mises en œuvre, encadrement de l’équipe et soutien aux partenaires territoriaux ;
- Identification, en lien avec le coordonnateur territorial Nouvelle-Calédonie, des opportunités de synergies techniques entre la composante Ongulés envahissantes et les autres composantes de PROTEGE en Nouvelle-Calédonie, spécifiquement la gestion de la ressource en eau, voire avec d’autres projets locaux relatifs à la lutte contre les ongulés envahissants sur des zones communes.

 

Animation des échanges et coordination entre les acteurs du territoire

- Mise en place et animation de dynamiques de concertation multi-acteurs, pour co-construire, au démarrage du projet et tout au long de celui-ci, les actions à mettre en œuvre au niveau local pour les différents axes.

 

Rapportage technique et financier des actions réalisées sur le territoire

- Rapport technique et financier des actions réalisées en Nouvelle-Calédonie sur la composante « gestion des ongulés envahissants » auprès du PROE, en lien avec le coordinateur régional thématique EE, et auprès des structures locales apportant un financement additionnel ;
- Production de supports d’information ou de synthèses sur le projet ou ses thématiques.

 

ELEMENTS LIES AU POSTE

Le(la) Chef de Projet bénéficiera d’un statut de cadre, il sera directement sous la responsabilité du Coordinateur du Pôle Espèces Envahissantes (PEE)

Contrat à durée indéterminée de projet couvrant la durée du programme, de la date de recrutement au 30 septembre 2022 au plus tôt.

Le poste est basé à Koné, au siège du Conservatoire d’espaces naturels.

 

Eléments chiffrés :
Equipe CEN actuelle : 11 personnes
Equipe pôle PEE actuelle : 5 personnes dont un coordinateur

Principales relations fonctionnelles :
Contacts et dialogues réguliers avec : 
En interne : La direction et les deux autres pôles du CEN
En externe : Les membres et partenaires du CEN et du pôle Espèces Envahissantes ; l’équipe PROTEGE (CPS) ; le PROE.

Astreintes : des manifestations dans lesquelles le CEN est organisateur ou invité peuvent avoir lieu au cours de week-ends

Logement : non fourni

Véhicule : fourni pour les déplacements liés au service

Sujétions particulières : déplacements réguliers sur l’ensemble de la Grande Terre et des îles. Déplacements dans la région et à l’international également à prévoir

 

Le poste est à pourvoir au plus tôt

 

Les candidatures sont à adresser (par courrier ou courriel) à : Conservatoire d’espaces naturels de Nouvelle-Calédonie – BP 10 – 98860 KONE / coordpee@cen.nc et dircen@cen.ncavant le 23 juillet 2019, délai légal, 8h00 heure locale, accompagnées d’une lettre de motivation, d’un curriculum vitae et d’une proposition du niveau de rémunération souhaité (pour les candidats non fonctionnaires). 
La mention « réponse à l’appel à candidatures » sera portée en objet du courrier électronique ou sur l’enveloppe.


Le CEN se réserve le droit de ne pas donner suite ou de ne donner qu’une suite partielle au présent appel à candidature.

Profil recherché :

PROFIL RECHERCHE

Formation et expérience

- Diplôme d’ingénieur ou diplôme universitaire de troisième cycle exigé, de préférence dans le domaine de la gestion environnementale
- Une expérience professionnelle de 5 ans minimum dont 3 dans le domaine de la gestion environnementale et si possible de la gestion des espèces exotiques envahissantes ou de la gestion cynégétique
- Une expérience d’au moins 3 ans en gestion de projets multi-partenaires (intégrant programmation technique et budgétaire, mise en place de partenariats, rapportage technique et financier)
- Une expérience en gestion d’équipe
- Une expérience en Nouvelle-Calédonie ou dans un pays de la région Pacifique, ou en gestion de populations d’ongulés envahissants serait idéale

 

Compétences requises
- Maîtrise des outils et format de gestion de projet (cadre logique, indicateurs, matrice FFOM, etc) et de suivi–rapportage technique et financier
- Expérience des techniques d’animation et de facilitation d’ateliers collectifs auprès de populations locales
- Grandes capacités rédactionnelles
- Sens des responsabilités, esprit de rigueur, d’autonomie et d’initiative
- Sens des relations humaines et du travail en équipe
- Maitrise de l’anglais, à l’écrit et à l’oral
- Titulaire du permis B